28/02/2009

Promenons notre oreille...

 

 

Encore un outil intéressant que j'ai retrouvé dans ma bibliothèque.

 

5065

 

Je l'ai utilisé avec des enfants de ¾ ans d'abord puis avec ceux de 5/6 ans.

 

Un réel plaisir dans les deux groupes.

Nous avons travaillé avec les premières plages du premier CD.

J'ai été surprise par la qualité d'écoute de ces enfants.

 

Ils ne voulaient pas se limiter à dire « c'est un oiseau » ils entendaient la différence entre les chants des moineaux, ceux du rouge-gorge ...ils voulaient connaître le nom de l'oiseau qui roucoule et de celui qui croasse.

Ils s'interrogeaient sur le bruit du moteur entendu pour savoir s'il s'agissait de celui d'une voiture d'un tracteur ou...d'une moto.

 

Un jour, le premier CD a été mis lors de la sieste; les enfants se sont endormis en entendant (écoutant) les sons de la campagne.

 

DESCRIPTIF

Cet outil guidera l'écoute des différents tableaux sonores du village à la forêt, en passant par la ferme, le champ et l'étang. Un premier outil pour promener l'oreille dans les principaux paramètres sonores, l'aigu, le grave, le fort et le faible, le long, le court, le régulier, l'irrégulier, le continu, l'itératif, le loin, le près, le beaucoup, le peu, le seul... dans les jeux d'échos, de répétitions, d'émergences, d'impact, de dynamique, de chants... dans les évènements sonores essentiels (que nous retrouverons en promenant notre oreille dans la musique) :

- pour ceux qui les entendent chaque jour à la campagne sans les écouter,
- pour ceux qui, ailleurs, pourront ainsi les découvrir, en classe ou seuls,
- pour les classes "nature",
- pour les randonnées...

la suite ICI

22:15 Écrit par Animusiques dans LIVRE-CD | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sons, fuzeau, animusiques |  Facebook |

Commentaires

Bonjour, pourriez-vous prendre deux petites minutes pour moi svp.
J'aimerai faire un cadeau à mon meilleur ami !!
Cliquez sur le lien Kawaski , votez et confirmez.
Merci et grace à vous, ça se réalisera peut-être.
Riki

Écrit par : Riki | 03/03/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.