26/05/2008

L'Ane

 

ane_010

J'aime l'âne si doux
Marchant le long des houx.
Il prend garde aux abeilles
Et bouge ses oreilles ;
Il va près des fossés,
D'un petit pas cassé.
Il réfléchit toujours.
Ses yeux sont en velours.
Et il reste à l'étable,
Fatigué, misérable,
Ayant bien fatigué
Ses pauvres petits pieds.
Il a fait son devoir,
Du matin jusqu'au soir.
Il a tant travaillé
Que ça vous fait pitié.
Il est l'âne si doux
Marchant le long des houx.

Francis JAMMES, De l'Angélus de l'Aube à l'Angélus du Soir (1898)

07:00 Écrit par Animusiques dans ... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animusiques, poesie, ane, francis james |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.